Les habitats conçus selon la biologie de la construction maintiennent leurs occupants en bonne santé

Que signifie la biologie de la construction ?

La biologie de la construction est un terme collectif qui se réfère à la théorie complète entre l'homme et l'environnement qu'il a construit, mais également à la conception écologique et biologique des bâtiments par l'utilisation de découvertes et de techniques appropriées.

L'objectif d'une « construction et d'une habitation saine » doit être atteint par la considération globale des corrélations physiologiques, psychologiques, architecturales et physico-techniques et de l'interaction entre le bâtiment, l'utilisateur (l'habitant) et son environnement. Les principes de la biologie de la construction sont appliqués lors de la construction de logements, mais également d'établissements scolaires, d'hôpitaux et de jardins d'enfants.

Histoire | Le docteur Hubert Palm, connu pour ses nombreuses conférences dans les années 1960, est considéré comme le fondateur de la biologie de la construction en Allemagne, un précurseur de la construction écologique. Son livre, intitulé « Das gesunde Haus » (l'habitat sain), constitue une référence essentielle dans le domaine de la biologie de la construction. Des projets pionniers et les premiers cercles d'architectes dans le secteur de la biologie de la construction sont apparus au début des années 1970, particulièrement au Sud de l'Allemagne ; l'Institut für Baubiologie in Rosenheim et l'association Bund für Architektur & Baubiologie (BAB), précurseur de l'association Bund Architektur & Umwelt (B.A.U.) en Allemagne, en font entre autres partie.

Travaux concrets | Des techniciens de mesure spécialisés dans la biologie de la construction réalisent des études sur des facteurs qui se sont avérés être nocifs, tels que les polluants et les moisissures, mais également sur des grandeurs physiques telles que les champs alternatifs électriques et magnétiques et les ondes électromagnétiques, l'électrosmog ou le bruit. Ils sont particulièrement sollicités par des personnes souffrant d'électro-sensibilité, de multiples incompatibilités aux produits chimiques ou autres perturbations liées à l'environnement.

Au fond, cela va de soi : Nous, les hommes, souhaitons une situation de logement qui ne serait que bénéfique pour notre bien-être. Un environnement sain, non toxique, dans lequel nous décompressons du quotidien et où nos enfants peuvent grandir de façon parfaitement saine. La biologie de la construction et de l'habitat explore le grand spectre des répercussions sur la santé et la situation de logement de l'homme. Les connaissances de ces répercussions sont ici rassemblées afin d'adapter les matériaux et les méthodes de construction aux découvertes.

L'IBR, Institut für Baubiologie in Rosenheim, vérifie et, par l'attribution de son sceau d'approbation, signale les matériaux auxquels vous pouvez vous fier. Il vous conseille également sur toute question relative à un logement sain (biologie de la construction et de l'habitat).